Extension de l’université de Damas, Syrie
en collaboration avec Raphaël Hilan Architecte, Lausanne
Projet de diplôme
Prix Arditi et Prix Béton EPFL

Programme
Bâtiments universitaires

Description
Le monde connaît, de nos jours, une difficulté croissante à l’accès aux énergies artificielles. Nous pensons que le projet d’architecture, et ceci à toutes les échelles, va devoir tirer parti des ressources de son milieu afin de trouver des réponses spécifiques à cette nouvelle donne. Faire intervenir ces questions comme point de départ du projet permet à ce que la gestion des flux et des énergies n’intervienne pas comme une simple résolution technique d’une architecture déjà faite, mais au contraire comme la contrainte fédératrice de la création architecturale.
La ville de Damas est confrontée à un climat chaud et aride. Sa tradition architecturale s’est construite en conjuguant les paramètres climatiques essentiels au confort des hommes dans le bâtiment. Aujourd’hui, cette tradition s’est perdue, mais est néanmoins encore fortement perceptible au centre de la ville. Le site de l’ancienne Foire internationale de Damas se trouve à l’entrée ouest de Damas sur un axe qui relie la ville historique, le quartier de la gare, l’université et l’opéra. Ce dernier représente ainsi un enjeu considérable pour le développement urbain au cœur de Damas.
La première phase de notre étude se concentra sur les ressources naturelles et urbaines du lieu. L’analyse à la grande échelle et à la moyenne échelle de la topographie et de la forme urbaine nous révéla la présence durant l’été d’un vent laminaire de nuit qui souffle d’Ouest en Est, c’est-à-dire de la vallée vers la ville. De plus, cette étude nous révéla la présence d’un courant thermique local se déplaçant du cordon boisé au Sud vers la voie de circulation automobile au Nord dans le sens transversal de la parcelle.
Le projet propose un plan masse dessiné sur le croisement de ces deux directions. Le vide créé entre les bâtiments longitudinaux permet de détourner le vent qui descend de la vallée dans le but d’améliorer les conditions climatiques sur l’axe piétonnier. Par l’intégration de la deuxième direction, transversale, le plan masse propose un système de cours dans le but de climatisé naturellement les bâtiment du nouveau campus universitaire.

Team
Raphaël Hilan, Raphaël Dessimoz

Photographe
Raphaël Dessimoz Architecte

Plans | Images